Vanité des vanités

L’os, le crâne en particulier, sont selon moi à l’origine de toute sculpture, de l’idée même de sculpture.
Le Crâne est l’image absolue de la mort, mais demeure présence au monde. La peau de même est l’autre partie qui subsiste à la mort.
Deux choses ici constituées l’une de l’autre.

Œufs et crânes

alternativement deux formes proches, œuf et crâne vu de haut, aux sens diamétralement opposés